La Bible dit-elle que nous devrions manger des céréales?

J'encourage souvent (ok, fondamentalement toujours) les lecteurs à abandonner les céréales pour leur santé, et beaucoup voient d'énormes améliorations de santé en le faisant. Une question / objection que je reçois souvent est: 'Si les céréales sont malsaines, pourquoi sont-elles consommées dans la Bible et pourquoi Jésus a-t-il utilisé autant de références au pain?' ou 'Les céréales sont le bâton de la vie', et Jésus s'est même appelé le 'Pain de la vie'. donc les manger ne peut ’ être mauvais! ”


C'est certainement un point valable à considérer et en tant que chrétien, c'est un point sur lequel j'ai fait des recherches tout en n'utilisant pas de céréales. Heureusement, pour ceux d'entre nous qui s'efforcent de manger le plus sainement possible et de mener une bonne vie chrétienne, les réponses ne sont pas contradictoires.

Cependant, pour bien comprendre les facteurs impliqués, il est important de noter plusieurs choses:


1. Les grains des temps bibliques sont bien différents des grains d'aujourd'hui!

Il y a certainement de nombreuses références aux céréales dans la Bible, et pour de bonnes raisons. La Bible a été compilée à une époque essentiellement agricole, et cela aurait été une référence facilement comprise par les gens pendant cette période.

Bien que la Bible fasse référence aux céréales, les céréales consommées il y a quelques milliers d'années ne ressemblent guère ou pas du tout aux céréales que nous consommons (ou que nous ne consommons pas!) Aujourd'hui.

À l'époque de Jésus, il n'existait que trois principaux types de blé: l'Einkorn, l'Emmer et plus tard le Triticum aestivum, ainsi que des variétés simples et non hybrides d'autres céréales comme l'orge, le millet et le seigle. Ces céréales avaient (et ont toujours) une teneur en protéines plus élevée et une teneur en anti-nutriments plus faible que les céréales d'aujourd'hui.

C'est un contraste frappant avec les plus de 25 000 espèces qui existent aujourd'hui, dont la plupart que nous avons créées dans un laboratoire pour être résistantes aux maladies ou produire des rendements élevés. Afin d'atteindre ces caractéristiques telles que la résistance aux maladies et aux ravageurs, les scientifiques ont dû améliorer la partie des céréales qui résiste naturellement aux maladies et aux prédateurs: principalement les glutens, les lectines et les phytates - les parties les plus nocives des céréales pour l'homme.




De plus, ces souches hybrides produisent souvent des allergènes et sont généralement pulvérisées avec des pesticides et des produits chimiques. Il est intéressant de noter que certaines personnes allergiques aux souches modernes de blé montrent peu ou pas de réaction au blé Einkorn (correctement préparé) chezpetitles montants.

Ainsi, les grains du temps de Jésus n'étaient pas génétiquement similaires aux grains d'aujourd'hui, et avaient des concentrations plus faibles de composants nocifs. De plus, ils ont été préparés très différemment:

2. Les grains des temps bibliques ont été préparés différemment des grains d'aujourd'hui!

Outre les différences dans la structure génétique de base des grains, les grains à l'époque biblique étaient traités de manière très différente, et les consommer sous une forme moderne n'aurait même pas été une option.

Étant donné que les céréales contiennent des anti-nutriments comme le gluten, la lectine et les phytates, ces composants doivent être neutralisés d'une manière ou d'une autre. Les cultures traditionnelles du monde entier ont trouvé des moyens de réduire les effets de ces propriétés nocives.


À l'époque biblique, les céréales étaient souvent préparées par trempage, fermentation ou germination avant d'être consommées. Souvent, ce n'était pas intentionnel, mais le résultat de méthodes de stockage qui laissaient les grains exposés à des conditions chaudes et humides qui encourageaient la germination et la fermentation.

Lorsqu'un grain pousse, la structure chimique change et la teneur en anti-nutriments est considérablement réduite. La fermentation atténue cela davantage. Les céréales sont nocives pour l'homme lorsqu'elles sont consommées directement de l'usine à l'état non cuit ou non préparé.

De plus, tous les grains consommés à l'époque biblique auraient vraiment pu être appelés «grains entiers». contrairement aux versions granola transformées des temps modernes. L'équipement n'existait même pas pour moudre le grain en particules micro-fines que nous appelons aujourd'hui farine. Les grains étaient souvent broyés à la main à l'aide de pierres ou d'objets similaires.

Pensez à la différence de taille de particule entre un morceau de blé germé moulu à la main et la farine séchée, hybridée et semblable à de la poussière que nous utilisons aujourd'hui. La farine que nous consommons aujourd'hui est moulue à une taille si petite que la surface du grain est littéralement augmentée de 10 000% et la surface féculente est agrandie. En conséquence, le corps le convertit rapidement en sucre, c'est pourquoi la farine et les aliments transformés peuvent avoir autant d'impact sur la glycémie que le sucre pur.


Un autre point évident à réaliser est que toute référence au grain à l'époque de Jésus était une référence à un grain réel, sous forme entière ou transformé en pain (qui ne ressemblerait pas non plus à ce que vous obtenez au magasin!). Certes, les céréales du temps de Jésus n'auraient pas été transformées en beignets, bretzels, chips, grignotines, biscuits, etc.

Les céréales à l'époque biblique n'auraient pas non plus été mélangées avec des huiles végétales, du sirop de maïs à haute teneur en fructose, des additifs chimiques, des levures commerciales, des arômes artificiels ou d'autres ingrédients utilisés aujourd'hui. Jésus n'aurait pas grignoté du Chex Mix ou mangé des bagels ou du soda pendant qu'il pêchait.

Si l'on désire vraiment manger des céréales parce qu'elles sont référencées dans la Bible, alors ces céréales devraient être l'une des trois variétés qui existaient réellement dans la Bible, et devraient être préparées de la même manière et consommées de la même manière (bien que je '' Je ne suis pas sûr que ce soit ce que beaucoup de gens envisagent lorsqu'ils font référence à la Bible pour leur raison de consommer des céréales).

3. La consommation de céréales n'a commencé qu'après l'automne

Si vous lisez attentivement le texte, Adam et Eve reçoivent les plantes et les fruits à manger dans le jardin d'Eden quand il y a paix et santé optimale (considérant que la mort n'est entrée en scène qu'après la chute).

Ce n'est qu'après avoir péché qu'il est fait référence au labour du sol et à la culture des céréales, et cette référence est mêlée à une référence à la mort quand Dieu dit à Adam: `` De la sueur de votre front, vous aurez du pain à manger, jusqu'à ce que vous retournez au sol d'où vous avez été emmené. ”

En ce sens, on peut se demander si la consommation de céréales faisait partie du plan de Dieu au départ. Bien sûr, Dieu a créé les grains, comme il a tout créé, et a vu que tout était bon. Une distinction importante à faire est que tout ce qui est “ bon ” est nécessairement “ bénéfique ” au corps humain.

Dieu a créé l'herbe à puce, qui a sa place dans l'écosystème, mais qui n'est pas bénéfique pour le corps humain. Dieu a créé de nombreuses espèces vénéneuses de plantes et d'animaux, et elles sont bonnes, mais pas bénéfiques pour la personne humaine.

Dieu a créé les céréales, et bien qu'elles aient été consommées à certains moments au cours de l'histoire, il n'est nulle part spécifiquement déclaré qu'elles sont bénéfiques et saines pour le corps humain, ou que leur consommation fait partie du régime alimentaire optimal pour les humains.

Le contexte de la Bible était une période agricole où les céréales étaient parfois nécessaires à la survie ou à la croissance démographique. Compte tenu surtout des différences de céréales actuelles, il faut évaluer si les céréales font encore partie intégrante de l'alimentation humaine.

À mon avis, les références dans la Bible nous donnent également un aperçu de cela:

4. Les céréales étaient souvent consommées en période de pénurie

Bien que les céréales soient souvent mentionnées dans la Bible, ces références ne sont pas toujours positives. De l'offrande animale d'Abel qui a été préférée à l'offrande de céréales de Caïn, à l'avertissement à Adam de labourer le sol jusqu'à la mort, la Bible a aussi sa part de références négatives sur les céréales.

Le Livre d'Ézéchiel est l'une des références les plus détaillées et les plus connues aux céréales, car Dieu ordonne à Ezéchiel d'utiliser «du blé et de l'orge, des haricots et des lentilles, du millet et de l'épeautre». faire du pain pour que les gens mangent.

Cette “ recette ” a gagné en popularité et une version du pain façonnée après cette méthode peut être trouvée dans de nombreuses épiceries ces jours-ci. On suppose souvent que cela est sain car c'était une recette donnée dans la Bible. Malheureusement, quelques détails importants ont été omis:

  • Pris dans son contexte, le livre d'Ézéchiel n'est pas un moment agréable. Au cours du chapitre 4, il y a un siège imminent, et ces grains sont tout ce qui est disponible. En fait, ces aliments sont considérés comme de la nourriture pour les animaux, et Ezéchiel proteste contre le fait de devoir les manger.
  • En raison du siège imminent et de la famine, Ezéchiel est également invité à manger des quantités soigneusement réparties pour s'assurer qu'il y a suffisamment de nourriture.
  • Au verset 12, Ezéchiel reçoit l'ordre de faire cuire ce “ pain ” sur les excréments humains, 'Pour votre nourriture, vous devez faire cuire des pains d'orge sur les excréments humains à leur vue, a dit le Seigneur.' Quand Ezekiel proteste, Dieu lui permet d'utiliser de la bouse de vache à la place & hellip ;. à peine appétissant, hein?

D'autres références associent également la consommation de céréales aux difficultés:

  • Lorsque le peuple de Dieu doit quitter l'Égypte à la hâte, il mange du pain sans levain car c'est tout ce qu'il peut préparer à temps
  • En exil dans le désert, les gens de Dieu mangent la manne du ciel bien qu'ils finissent par crier pour de la viande et reçoivent des cailles
  • Pendant les sept années de famine en Egypte, les Egyptiens doivent manger des céréales car c'est tout ce qui est disponible

(En passant, les références bibliques et les recherches sur les momies de l'Égypte ancienne montrent que les Égyptiens de l'Antiquité consommaient des céréales en quantités relativement importantes sous forme de pain et de bière. Les Égyptiens de l'Antiquité mangeaient plus de «grains entiers», de viande plus maigre, moins de graisses saturées et plus de fruits et de légumes que l'Américain moyen aujourd'hui. Selon la sagesse conventionnelle, ils auraient dû être en meilleure santé, mais les chercheurs sont perplexes de constater qu'ils avaient également des taux élevés de maladies cardiaques et de plaque dans les parois artérielles.)

5. La viande est souvent liée aux moments de célébration ou de rédemption

Tout comme les céréales sont souvent liées aux difficultés, de nombreuses références à la viande et à la graisse dans la Bible semblent promouvoir leur utilisation (ce qui est intéressant, car de nombreux régimes qui encouragent une manière biblique de manger minimisent souvent la consommation de viande).

Bien que la viande n'ait pas été spécifiquement désignée comme nourriture pour l'homme au début, après le déluge, Dieu a dit à Noé que `` Toute créature vivante sera à vous à manger. Je vous les donne comme j'ai fait les plantes vertes. ”

Lorsque le fils prodigue revient, le père tue le veau gras en guise de fête au lieu de faire un gâteau ou de faire du pain.

Dans l'Ancien Testament, des sacrifices de viande étaient souvent nécessaires. En fait, à la Pâque, le sang d'un agneau (préfigurant le Christ) était nécessaire pour sauver les fils premiers-nés. Le passage indique très clairement qu'à moins que les Israélites ne consomment réellement la chair de l'agneau, ils ne seraient pas protégés.

En temps de jeûne ou de sacrifice, les gens à l'époque biblique (et encore aujourd'hui) s'abstiennent de manger de la viande. D'un point de vue scientifique, le jeûne présente des avantages pour la santé, en particulier en éliminant occasionnellement les protéines et les graisses pendant une courte période.

S'abstenir de manger de la viande comme forme de jeûne (comme les catholiques le font encore pendant le Carême et de nombreuses autres religions le font parfois) montre que la viande est quelque chose à apprécier et à consommer!

Jésus comme pain de vie

Tout au long du Nouveau Testament, les références au pain prennent un parallèle avec le Christ lui-même. Jésus est né à Bethléem, (traduit par “ Maison du pain ”). Jésus est couché dans une mangeoire, une mangeoire pour les animaux.

Jésus se réfère même à lui-même comme étant le «pain de vie». dans l'Évangile de Jean, et il nous dit que si nous «ne mangeons pas sa chair et ne buvons pas son sang, nous n'aurons pas la vie en nous».

Ainsi, lorsque Jésus se réfère à lui-même de cette manière, et lorsque nous prions pour “ Notre pain quotidien ” dans le Notre Père, ces références sont-elles un encouragement à consommer des céréales?

Je dirais que ces références ne sont pas censées être une directive nutritionnelle, mais plutôt révéler des vérités théologiques importantes. Comme je l'ai mentionné ci-dessus, il existe de nombreuses références à la consommation de céréales en période d'épreuve et de famine.

Le pain était consommé pendant le jeûne et les moments de trouble ou de sacrifice. Ces références sont éparpillées dans tout l'Ancien Testament et auraient été comprises par les Juifs à l'époque de Jésus.

Puisque Jésus est devenu homme pour devenir un sacrifice pour nos péchés, ces parallèles nous rappellent le rôle sacrificiel que le Christ assumera.

Jésus se réfère également à lui-même comme «l'Agneau de Dieu». dans l'Évangile de Jean, et ces deux titres pris ensemble ont beaucoup de sens. Comme cela était annoncé dans la Pâque de l'Ancien Testament, l'agneau a été tué pour que l'ange de la mort passe sur le peuple de Dieu.

Le sacrifice du Christ, le dernier nécessaire, offre la rédemption alors qu'il meurt pour nos péchés.

Jésus célèbre la dernière Cène avec ses disciples au moment où la Pâque aurait traditionnellement été célébrée par le peuple juif. La Dernière Cène a lieu lors de la fête des pains sans levain, lorsque l'agneau sacrificiel était généralement consommé. Cependant, l'agneau est visiblement absent de la dernière Cène.

Lors de la dernière Cène, Jésus tend le pain en disant: «Ceci est mon corps, qui est abandonné pour vous». En ce moment central, Jésus relie les deux titres qu'il s'est appelé lui-même, le “ Pain de vie ” et l '«Agneau de Dieu». Le “ pain ” devient l '«agneau», qui doit devenir le sacrifice pour toute l'humanité.

Le lendemain, Jésus est crucifié et meurt à l'heure à laquelle l'agneau sacrificiel est habituellement tué pendant la Pâque. Tous ces liens auraient eu une signification profonde pour le peuple juif qui aurait reconnu ses références dans les Écritures.

Jésus, en tant que Dieu incarné, était à la fois le «pain de vie». soutenir son peuple dans les moments de détresse et d'épreuve, et l '«Agneau de Dieu»; qui enlève les péchés du monde.

Les références reliant Jésus au “ Pain ” sont très importants pour le message de son sacrifice pour nous. Ils ne sont jamais présentés comme une directive diététique ou une commande obligatoire pour consommer des céréales.

Tout comme les végétariens peuvent éviter la viande sans se soucier de ne pas suivre les références à la consommation de viande dans la Bible, un chrétien peut certainement éviter les céréales sans se soucier de ne pas suivre une directive biblique. Jésus a bu du vin et son premier miracle a été de transformer l'eau en vin, bien que je n'ai jamais vu personne affirmer qu'il est faux d'éviter de boire parce que Jésus a bu du vin.

Plus important encore, en tant que chrétiens, nous croyons que nos corps sont des temples du Saint-Esprit et devraient être nourris et traités comme tels. (“ Ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint-Esprit, qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu? Vous n'êtes pas à vous; vous avez été acheté à un prix. Par conséquent, honorez Dieu de votre corps, ” (1 Cor. 6: 19-20)).

Pour cette raison, cela vaut la peine de considérer pour un chrétien, si les céréales sous leur forme moderne devraient même être consommées pour ceux qui essaient de vivre aussi sainement que possible par respect pour un corps fait à l'image et à la ressemblance de Dieu.

À mon avis, les céréales peuvent certainement être évitées, et devraient souvent l'être!

La ligne de fond

Alors qu'il fut peut-être un temps dans l'histoire où de plus petites quantités de céréales, correctement préparées, pouvaient être consommées sans endommager le corps, ce n'est pas le cas aujourd'hui.

Comme mentionné ci-dessus, les céréales d'aujourd'hui sont très différentes de celles des temps bibliques. De nombreuses études relient maintenant la consommation de céréales modernes à l'inflammation, à la plaque artérielle, aux problèmes articulaires, à l'arthrite, à l'infertilité, au SOPK et à de nombreuses autres conditions.

La maladie cœliaque, l'intolérance au gluten, le diabète de type II, les maladies cardiaques et le cancer sont tous à la hausse. Même les petits enfants montrent des signes de résistance à l'insuline et d'obésité. Dans l'ensemble, notre société souffre de métabolismes endommagés et d'une fonction insulinique altérée.

Le régime alimentaire moderne, en particulier au cours du dernier demi-siècle, a créé une société composée de personnes largement en surpoids et souffrant de problèmes de santé. Près de la moitié de toutes les personnes mourront d'une maladie cardiaque et la consommation de céréales, en particulier sous forme transformée, a été liée à une maladie cardiaque. (Pour une explication amusante et factuelle de pourquoi, regardez le film Fat Head si vous ne l'avez pas déjà fait!)

Pour ceux qui veulent toujours consommer des céréales à la manière biblique, je suggère de trouver l'une des trois variétés originales, en prenant un soin particulier à les préparer par germination, fermentation, ou les deux, et en les mangeant en quantités modérées avec beaucoup de légumes et de viande. .

Pour moi, je ne me sens pas aussi bien avec aucune consommation de céréales, même correctement préparées, et le temps nécessaire à une bonne préparation n'en vaut tout simplement pas la peine. Il existe de nombreuses autres sources de nutrition qui peuvent être consommées sous la forme entière que Dieu nous a donnée, sans qu'il soit nécessaire de transformer ou même de cuisiner avant de manger.

Les calories pour les calories, les viandes, les graisses et les légumes sont des sources de nutriments bien meilleures (et plus bio-disponibles!), Sans le contenu anti-nutriment nocif.

Pour le petit pourcentage de personnes qui peuvent tolérer les céréales sans effet nocif sur la santé, une consommation modérée de céréales pourrait être acceptable. Le reste d'entre nous devrait considérer les effets négatifs potentiels.

De nombreuses personnes continueront de consommer des céréales, même à la lumière des nouvelles preuves, et c'est certainement leur droit et leur prérogative. Heck, si une personne veut ne manger que des Cheetos et du Pepsi pour le reste de sa vie (aussi courte que cela puisse être!), C'est sa décision. J'espère simplement que les références bibliques aux céréales ne seront pas utilisées pour justifier la consommation de farines et d'aliments transformés qui ne ressemblent en rien aux céréales des temps bibliques.

Quelle est votre opinion? Comment pensez-vous que l'enseignement biblique s'intègre dans une alimentation sans céréales (ou ne convient pas)? Pesez ci-dessous!

[Remarque: j'ai vu plusieurs autres blogueurs soulever également ce problème et j'ai remarqué des commentaires haineux et dépréciables envers les blogueurs et commentateurs qui sont également chrétiens. Si vous ne croyez pas en Dieu ou en la Bible, cet article n'est évidemment pas écrit pour essayer de vous influencer, alors évitez tout commentaire humiliant!]